mardi 28 février 2012

le suite de la chasse

Suite de l'épisode précédent  avec le chasseur de tête 

Alors ce week end j'ai murement réfléchi . Au fond de moi je savais que je n'avais pas envie de faire les entretiens pour le poste proposé mais je n'arrivais pas à ne dégager de la culpabilité de refuser en quelque sorte de l'argent et de passer aussi peut être à coté d'une opportunité que j'aurai pas su déceler.

Bref, pas facile de peser le pour et le contre. Mais une chose est certaine, je connais mes priorités et il faut toujours se référer à cela pour prendre des bonnes décisions. Mes priorités ou plutôt MA priorité ,c'est ma vie avec mon chéri. Ce que nous avons maintenant  au Canada .  Accepté un poste avec ce genre de salaire, je ne me fais pas d'illusion que cela aurait représenté énormément de sacrifices en terme de nombre d'heures de travail , d'absences et de voyages. Et puis je me connais, je me lance à fond dans chaque nouveau projet et je ne sais pas faire dans la demie mesure.Mon chéri serait passé au second plan , il y a un risque  de déconnexion.

Une chose qui m'a fait tiquer aussi c'est le genre d'industrie. Ce poste est dans le milieu des palettes et des containers. Chez le leader au mondial certes mais bon on ne se réveille pas un matin en rêvant de révolutionner le monde de la palette ! remarque ce que je vais aujourd'hui c'est pas guère plus glamour  car je suis dans la logistique et le fret aérien.

Vendredi, j'étais assez mal dans ma peau. Silencieuse et pensive. J'essayais de peser le pour et le contre. Vous savez comme quand vous savez ce que vous devez faire au fond de vous mais c'est tellement irréfléchi que vous n'osez pas trancher et aller dans cette direction. Vous avez envie de poser la questions à toute le monde " a ton avis, je fais quoi ? "   . J'ai finit pas faire une liste de pour et de contre ( ca aide les listes, j'aime bien !!! )  mais je restais sur ma faim et indécise.

J'ai finit par envoyer un mail à ma coach. Oui j'ai un coach. ( la classe hein ? )  .  En fait c'est pas un coach pour le boulot mais c'est quelqu'un que j'avais embauché il y a un an quand je n'arrivais pas à me trouver et que je cherchais quelle était ma passion etc. Ma coach s'appelle Nathalie. Elle m'a énormément aidé à découvrir qui j'étais à l'intérieur et pourquoi je me posais autant de questions et quelles étaient les choses qui me passionnaient...
Bref, notre coaching est finit depuis longtemps mais je peux toujours lui envoyer un petit email quand j'ai des questions existentielles ou un besoin de parler à quelqu'un.

Donc je lui ai envoyé un petit email avec mes pensées et interrogations . Entre autre dans son mail, il y avait une question qui a raisonné en moi . Elle m'a demandé si à salaire égal je serai motivée par ce poste ?. Cela m'a fait réfléchir.  Et non je ne me vois pas faire un travail qui ne m'intéresse pas vraiment juste pour l'argent. Je sais que je peux le faire mais la question est ailleurs.La vraie question c'est combien de temps pourras tu le faire ? 1 ans allé peut être même 2 en poussant bien mais après je sais que je serai trop misérable. J'ai besoin de passion dans ce que je fais.

C'est curieux de dire cela alors que mon boulot actuel n'a jamais été ma passion et que j'ai toujours eu l'impression d’être dans cette boite de passage en attendant de trouver autre chose plus en rapport avec moi .  Et voila qu' 15 ans après, je suis toujours là . J'ai grimpé  les échelons, je me suis expatriée au Canada et au final je me trouve bien dans cette boite. Curieux hein ?

Je pense que j'ai eu ce déclic de me sentir enfin bien dans cette boite il y a seulement 6 mois quand  j'ai voulu partir et j'ai mis mes CV sur le marché.  A ce moment là, j'ai été contactée par une boite et j'ai commencé à voir sous un autre jour ce que j'allais perdre si je partais. J'ai pris la décision consciente de rester et cela a été mon déclic. D'un coup je me suis dit qu'à partir du moment ou j'avais décidé de rester  il fallait vraiment que je trouve ma place et que je m’intègre encore plus dans la société car j'étais parti pour y rester un bon moment.

Lundi matin, j'ai écris au chasseur de tête et j'ai décliné l'offre poliment . Ce matin je reçois un nouveau coup de fil du boss du chasseur de tête en question qui essaie de me faire changer d'avis et au moins d’avoir un entretien , blabla. Ça a été dur mais j'ai tenu bon et je n'ai pas cédé à la tentation. 

De toute façons , je vise un poste de Manager North America dans ma boite actuelle. Je pense que ce n'est qu'une questions de semaines pour que cela soit validé ( à moins qu'un super candidat sorte du placard et me coupe l'herbe sous le pied you never know !!) . Je mise donc sur ce futur poste pour le moment car c'est qqchose qui me passionne vraiment et lié au web ( une de mes passions !!!!)

Enfin cela fait du bien quand même de valider son employabilité ( ça existe comme mot ??? )  et de valider que je suis une professionnelle dans un domaine . Yes ca booste l'égo moi je vous le dit  . Peut être même que c'est encore mieux pour mon égo que je ne soit pas allé jusqu'au bout car si ca se trouve je n'aurai pas eu le poste héhé !

Enfin maintenant  je me sens en paix et heureuse de mon choix . C'est bien le principal vous me direz !! Fais ce que tu sens et ce qui te rend heureuse. Ne te laisse pas écraser par la pression sociale qui dit que c,est bien ou c'est pas bien. La vie est faite de choix. Prend la route qui te semble intérieurement la plus évidente et celle que tu sens. Ca s'appelle ton destin.

Aucun commentaire: