lundi 6 février 2012

bloguer dans l'anonymat

C'est curieux comme il est plus facile d'écrire pour des inconnus plutôt que des amis . Je suis plutôt contente de commencer ce nouveau blog. J'ai bien l'intention d'être complètement moi-même, pas de politiquement correct, pas de jugement, ….

L'une des raisons qui m'ont poussée à commencer un autre blog c'est que mon autre  blog est  suivi par mes amis et ma famille. Ce blog a été originellement lorsque j'ai immigré au Canada . Il permettait ainsi de faire suivre nos aventures et rassurer la famille sur notre bonne installation dans notre nouveau pays. 

Je dois avouer que maintenant après plusieurs années, le blog a un peu changé d'objectif  mais cela me gène que ces même personnes suivent mon blog car je ne me sens pas libre d'y exprimer mes pensées profondes.  Parfois j'aimerai y pousser des coup de gueule, y mettre des réflexions plus intimes mais je ne peux m'empêcher de penser que la famille peu lire le blog aussi, pareil pour les amis. Je voudrai aller plus vers le journal intime mais je n'ose pas. On écrit généralement un journal intime juste pour soi et on  n'a pas forcément envie de le faire lire aux gens que l'on connaît n'est ce pas ?  Je dirai même qu'on ne veut surtout pas  le faire lire aux gens que l'on connaît ni à la famille. 

Je trouve que le fait d'écrire les choses est un excellent moyen de les faire sortir de sa tête. Lorsque je suis coincée avec une décision ou que je vais mal, j'écris, j'écris, j'écris.  J'ouvre une page Word et je couche sur le papier tout ce qui me passe par la tête, les pour les contres, les peurs, les émotions …. L'exercice se révèle toujours un vrai succès et mes idées deviennent plus claires au fur et à mesure.  J'aime l'idée que je vais pouvoir faire cela avec ce blog. C'est un support que j'aime .

Une autre chose que je reproche a mon autre blog c'est qu'il créé un fossé entre mes amies et moi. Ca parait  contradictoire mais je m'explique. Pour moi , le  blog n'a qu'un coté . Mes amies voient ma petite vie à travers le blog.  Mais elles n'ont pas de blog. Je ne peux donc pas suivre leur vie et je ne suis pas non plus sur Facebook ( Je ferai d'ailleurs un jour un article à ce sujet). Bref, tout cela crée un déséquilibre dans notre relation amicale.

 Je vous donne un exemple. La dernière fois que je suis allée en France, nous avions organisé un diner entre filles. Il faut dire que je rentre en France deux fois par an donc autant en profiter. J'ai remarqué que j'étais complètement larguée par rapport à leurs vies. Je n'arrêtais pas de leur poser des questions sur leur vie . J'ai remarqué aussi que personne ne me posait de question .  J'ai trouvé cela bizard pendant toute la soirée  mais bon .   C'est seulement à la fin du repas que j'ai compris pourquoi lorsqu'une des copines  m'a dis  « C'est fou tu  ne nous manques pas et on a pas l'impression que tu es loin car  on suit toutes vos aventures. » C'est donc cela le déséquilibre.  

Enfin voila, haaa que ca fait du bien d'écrire cela.  C'est vraiment comme prendre un nouveau départ, quel bonheur.

Aucun commentaire: